Cliquez ici pour fermer

Deux marques

Le château possède deux marques : « Marquis de Maniban  » pour les particuliers et « Château du Busca » pour les professionnels. Elles sont toutes les deux commercialisées en assemblage et en millésimes.

Cultivés, récoltés et transformés au Château

Distillés depuis trois siècles dans la plus ancienne brûlerie de Gascogne, les armagnacs « Château du Busca-Maniban » sont toujours élaborés au Château, en distillation continue, selon les méthodes traditionnelles armagnacaises. Ils sont vieillis en fûts de chêne, entreposés dans les chais du Château dès leur distillation. Ils portent la signature de la même famille depuis plus de 200 ans.

excellence gers

Excellence Gers

Gage de qualité, le château est détenteur du label « Excellence Gers »

Des armagnacs d’exception

L’armagnac est la plus vieille eau de vie de France. Connu au Moyen âge pour ses vertus thérapeutiques, il prend son essor au XVIe siècle pour devenir un véritable produit de consommation.
Charles de Batz (D’Artagnan) a sans doute été le premier exportateur d’armagnac de l’Histoire ; il en avait emmené quelques fioles à la bataille de Maastricht.
Le terroir de l’Armagnac est unique : c’est le seul endroit au monde où l’on peut fabriquer… de l’armagnac ! Il est subdivisé en trois secteurs : le Bas-Armagnac à l’ouest, la Ténarèze au centre et le Haut-Armagnac à l’est. Il couvre les deux tiers du département du Gers, un peu du Lot-et-Garonne et un peu des Landes. Mais la zone de production est aujourd’hui bien plus réduite, centrée autour du Bas-Armagnac et de la Ténarèze gersoise.
Le Château du Busca-Maniban est situé au cœur de la Ténarèze, terroir que la vigne affectionne depuis l’époque gallo-romaine, mélange de terres argilo-calcaires et de sables de boulbènes qui produisent des eaux-de-vie plus corsées et avec davantage de bouquet qu’en Bas-Armagnac. Elles y acquièrent des arômes typés d’épices et de pruneaux.
Le domaine de 200 hectares est producteur d’armagnac depuis le milieu du XVIIe siècle, les vignes ayant été restructurées en même temps que le château par ses bâtisseurs, les La Bassa, dits Maniban. Initialement, trois cépages étaient utilisés, comme dans toute la région : le Colombard, l’Ugni Blanc et la Folle Blanche. Aujourd’hui, le Château n’utilise plus que de l’Ugni Blanc, considéré comme « spécifique » à l’armagnac.

Le Château du Busca-Maniban présente une autre spécificité majeure : de tout le terroir d’Armagnac, il est le seul domaine propriétaire-récoltant qui soit aussi classé Monument Historique de France.

Classification

Le VSOP est constitué d’une sélection d’Eaux de Vie de 4 ans d’âge. C’est un Armagnac plein d’ardeur avec une finale de gibier.
Le X.O. N°1 (ou cuvée Napoléon) est un assemblage d’eaux de vie de plus de 6 ans d’âge. Très subtil, avec de nombreux arômes allant du pruneau au rancio.


Le Hors d’Âge 15 ans est constitué d’Eaux de Vie de 15 ans d’âge. Il a une grande rondeur en bouche, légèrement vanillé avec une finale développant des arômes de fruits confits et d’épices.
Les Millésimes, véritable spécificité armagnacaise, sont élaborés à partir d’eaux de vie provenant de la même récolte. Chaque millésime est unique et correspond à l’année de distillation et de mise en fût.

Encyclopédie pratique

Pour tout savoir sur la plus vieille eau-de-vie de France, les cépages, la vinification, la distillation, le vieillissement...

Tout savoir sur la plus vieille eau de vie de France
Cliquez ici.

Contact | Mentions légales | Nos partenaires | Plan du site

*** L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE ***